Bien dans sa tête, Bien dans son coeur

5 idées pour limiter l’utilisation du smartphone

smartphone

5 idées pour limiter l’utilisation du smartphone

Il y a presque un an, alors que je n’avais pas encore démarré mon blog mais que l’idée germait gentiment, j’ai commencé l’écriture d’un article à propos de l’utilisation abusive du smartphone.

Bien sûr que cet outil est absolument génial ! En effet, il nous permet de rester en contact avec les gens qu’on aime, ceci 24 heures sur 24 et même si la moitié du globe nous sépare ! Aussi, il suffit de quelques clics pour accéder à une source d’informations infinie par internet. Hop, on pense à un truc ou on se pose une question, et il nous suffit d’empoigner notre “joujou” pour obtenir la réponse ou les renseignements nécessaires en quelques secondes. Il faut bien reconnaître que c’est extraordinaire !

Le revers de la médaille, c’est que :

  • Premièrement, nous sommes constamment atteignables.
  • Deuxièmement, nous sommes sollicités en permanence par nos connaissances, des publicités, le travail, etc.
  • De surcroît, nous devenons dépendants des réseaux sociaux.
  • Et enfin, nous devenons accros aux jeux.

Les effets collatéraux :

  • Cela nous rend insociables. Aux arrêts de bus par exemple, les gens sont tous absorbés par leur précieux. Ils en oublient de saluer leurs congénères et il n’y a plus aucun échange, ni pour parler de la pluie et du beau temps, ni même pour un simple regard ou un sourire. Bref, c’est comme si on ne voyait plus le monde qui nous entoure.
  • On se sent plus concernés par nos interlocuteurs à distance, voire virtuels, que par les personnes qui se trouvent à nos côtés. Quelle impolitesse de ne pas prêter oreille aux personnes physiques qui s’adressent à nous, parce que nous sommes trop pris par ce qui se passe dans notre petit appareil.
  • On n’accorde plus l’attention méritée à nos proches et on passe ainsi à côté de précieux instants de vie. Avez-vous déjà remarqué sur la place de jeux, le petit bout d’affaire haut comme 3 pommes agrippé aux jambes de sa maman qui a les yeux et les doigts rivés sur son smartphone ? A chaque fois que je vois cela, je me dis « mais quel gâchis » !!!
  • Nous perdons notre liberté car on se sent obligés de répondre immédiatement aux messages reçus. Si on ne le fait pas, on risque de se faire rappeler à l’ordre (encore des messages supplémentaires !!). Ou alors l’expéditeur pourrait douter de l’intérêt, du respect ou même de l’amour qu’on lui porte. Ôtons-nous ça tout de suite de la tête ! Répondre à nos interlocuteurs c’est important, oui, bien sûr ! Mais choisir le moment pour le faire nous appartient.
  • Nous perdons notre temps de repos. Car les mails professionnels reçus en permanence, même à la maison, même la nuit, peuvent être ressentis comme un harcèlement psychologique.
  • Et encore, nous perdons notre quiétude. Notre humeur peut être affectée par les nouvelles lues sur notre smartphone. Ceci alors que, chez soi, nous devrions nous sentir en paix, à l’abri de l’influence des évènements ou personnes extérieurs.

Je me sens concernée par tous ces points. Et je n’en suis pas fière, j’en ai même un peu honte. Mais je suis sûre que vous me comprenez 😉

« Stop » à ce gâchis !

Nos enfants apprennent par l’exemple. Donc, je me dis que si j’arrive à utiliser mon smartphone de manière intelligente, ma fille en fera de même, du moins je l’espère. Et si on fait tous un effort dans ce sens, on en sortira plus heureux et ce sera un cadeau pour les générations qui nous suivent. Parce que là ,on s’égard sérieusement des vraies valeurs des relations humaines. Il faut agir !

Comme je l’ai expliqué en introduction, j’ai commencé l’écriture de cet article il y a longtemps et je me décide à le publier seulement maintenant car je voulais tester mes idées pour limiter l’utilisation du smartphone avant de les partager.

Alors voici les 5 idées pour limiter l’utilisation du smartphone que j’ai essayées :

Idée numéro 1 – Fixer des moments !

“Durant la journée, je consulte mes SMS, Whatsapp et mails. Je ne réponds qu’aux messages qui nécessitent une réponse immédiate. Et oui, nous en sommes malheureusement devenu esclaves mais il faut tout de même avouer que ce moyen de communication hyper rapide nous rend bien service !

Tout ce qui peut attendre, attend jusqu’au soir, où je m’accorde un moment pour répondre à mes messages, envoyer les invitations ou nouvelles que je souhaite faire, et allez soyons-fous consulter FB en vitesse histoire d’avoir quelques nouvelles, voire potins croustillants à me mettre sous la dent.”

Ca a l’air bien comme ça hein ? Et bien avec moi, ça n’a pas marché 🙁

Pas facile de se défaire de ses vieilles habitudes. C’est un peu comme une drogue, ou un toc. Appuyer sur le bouton pour voir si un message est arrivé. Ou encore prendre le Natel en main pour vérifier l’agenda. Puis, bêtement déraper sur Facebook pour y perdre une dizaine de précieuses minutes que j’aurais pu économiser pour avancer dans la lecture de mon livre en cours, moi qui trouve que je manque de temps pour lire !!

Mais je vous encourage à essayer cette stratégie. Et racontez votre expérience dans les commentaires au bas de l’article ! C’est en s’encourageant les uns les autres qu’on va y arriver à cette désintoxication 😉

Idée numéro 2 – Pas de smartphone la nuit !

“Mon Natel est sous mode avion durant toute la nuit.”

C’est pour moi la règle de base. Et cela depuis toujours. Je veux bien que mon téléphone mobile me serve de réveil mais je préfère éviter « ses ondes » durant mon sommeil. Et surtout, il n’est pas question de laisser mon repos nocturne être perturbé par des notifications. Ah non alors, pas touche à mes heures de sommeil !

On pourrait pousser l’idée plus loin et se procurer un autre réveil afin de ne pas laisser entrer le smarphone dans la chambre à coucher. Ce serait encore mieux ;-)!

Idée numéro 3 – Sortir sans smartphone !

Lors de sorties en famille, je n’ai en principe pas besoin d’être atteignable, donc mon téléphone reste à la maison, ou à l’hôtel, ou dans la voiture bien planqué.”

Cette règle-là aussi marche bien pour moi. Et je l’adore ! J’ai l’impression de goûter à de vraies moments de liberté. J’avoue quand même que ça me fait parfois bizarre. Comme s’il me manquait quelque chose. Et je le ressens comme une petite victoire, dont je peux me féliciter ! “J’ai réussi à me passer de mon Natel durant une journée entière, yes 🙂 !”

Idée numéro 4 – Interdit à table !

Pas de Natel à table ! Ni sur la table, ni dans les poches. Eh oui, même dans les poches, car la vibration attire l’attention, donne envie de regarder ce que c’est et hop on perd le fil de la discussion, on « s’absente » de l’ambiance familiale.”

Celle-ci semble être le b-à-bas. Elle sonne comme une évidence. Et c’est une règle de vie imposée à toute la famille, avec laquelle je suis plutôt intransigeante. Je peux dire qu’elle fonctionne… à 90%. Parfois,  un smartphone traîne au coin de la table et on le chipe pour chercher une information en lien avec la conversation. Mais j’avoue que ça a tendance à me contrarier…

Idée numéro 5 – Loin de ma vue !

A la veille des vacances de Noël, j’avais rendez-vous chez l’esthéticienne. J’y suis allée accompagnée de ma fille, qui m’a demandé mon Natel à peine arrivées à la salle d’attente. Et, ô bonheur, la batterie était à plat ! Donc, nous avons pris un magazine que nous avons feuilleté ensemble, blotties l’une contre l’autre ! Comme ce moment fut précieux ! Cela n’a peut-être l’air de rien, mais c’était tellement chouette de lire, s’intéresser et commenter ensemble ! Partager un moment de bonheur, tout simplement.

Cette situation est tombée à pic, juste avant les vacances. Quelle jolie synchronicité ! Cet évènement a provoqué en moi un déclic. Enfin, il m’a été insufflé  le « TRUC » qui me convient et que je vous partage !

“Dès que j’arrive à la maison, je vais déposer mon portable à l’étage, sur la commode de ma chambre à coucher. Du coup, je vais lui dire bonjour seulement lorsque je monte, c’est-à-dire seulement quelquefois dans la journée. ”

J’ai instauré ça depuis deux bons mois, et ça réussit vraiment bien  🙂 !

Mon objectif est atteint !

J’avais bon espoir

  • de gagner du précieux temps pour être plus rapide et efficace dans mes activités,
  • d’améliorer la qualité de mes relations avec les membres de ma famille en leur offrant une meilleure attention,
  • de trouver du temps pour méditer ou
  • mieux prendre contact avec ce qui m’entoure.

Mission accomplie, je confirme avoir réussi à améliorer ma qualité de vie en limitant l’utilisation du smartphone 😉 ! Et je souhaite l’améliorer encore plus. J’aimerais réussir à appliquer l’idée numéro 1 ! Et en tester d’autres également…

D’autres idées pour limiter l’utilisation du smartphone ?

Je crois sincèrement que nous sommes tous concernés par l’utilisation abusive du téléphone portable.

La Télévision Suisse Romande y a consacré une émission fort intéressante et alarmante. Je vous invite à la visionner : Temps Présent du 10 janvier 2019 –  Le téléphone portable, une arme d’addiction massive.

Nous tenons-là un sujet où il serait utile que chacun partage généreusement ses idées, expériences, bons plans ou difficultés ! Vous pouvez les faire en laissant un commentaire ci-dessous. Merci d’avance !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  •  
2 comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code