Les défis bien-être de VeriGood Attitude

Défi no 50 – Ne faites pas de supposition !

Défi no 50 – Ne faites pas de suppositions !

Pour ce défi bien-être no 50 “Ne faites pas de suppositions !”

Les quatre accords toltèques

Le livre “Les quatre accords toltèques”, de Don Miguel Ruiz, délivre quatre principes fondamentaux à mettre en application pour vivre plus sereinement.

Le troisième accord toltèque : Ne faites pas de suppositions !

S’en tenir aux faits

Comme cela est difficile pour l’humain de s’en tenir aux faits. Lorsque nous n’avons pas d’explications au comportement de quelqu’un, c’est un réflexe d’imaginer ce qui le pousse à agir ainsi. Et bien souvent, ce que l’on suppose est plutôt malveillant. Et pire encore, nous nous persuadons que nos suppositions représentent la réalité.

Par exemple, vous apercevez une connaissance dans un magasin. Vos regards se croisent et au même moment, la personne tourne la tête. Qu’allez-vous imaginer ? “Elle fait semblant de ne pas me voir”. A cela s’ensuit des pensées telles que : “Elle ne m’aime pas.”, “Elle n’est pas sympa.”, “Quelle sauvage !”, et j’en passe.

Alors que, peut-être, la personne en question était tout simplement prise dans ses pensées. Elle ne vous a vraiment pas vue. Et probablement que si vous lui aviez tapé sur l’épaule pour lui dire bonjour elle aurait été toute contente de vous saluer.

Nous n’en savons rien ! Alors cessons de supposer !

Dans le cas présent, le fait est que votre regard a croisé celui d’une connaissance et que vous ne vous êtes pas salués. Point. Inutile de chercher à en savoir plus. A moins d’aller vers la personne pour la saluer et éventuellement prendre de ses nouvelles, en toute amabilité.

Supposer à propos des agissements des autres est irrespectueux pour les autres et néfaste pour nous-même.

Pas nécessaire de tout savoir

Si quelqu’un de proche ne prend pas de vos nouvelles depuis longtemps, inutile de supposer quoi que ce soit. Cela ne veut pas dire qu’elle ne vous aime plus, ni forcément qu’elle a des problèmes ou qu’elle est très occupée. C’est peut-être simplement qu’elle a perdu votre numéro de téléphone. Inutile de vous torturer avec toutes sortes de suppositions. Vous avez vous-même la possibilité de prendre de ses nouvelles si vous en avez envie.

Exprimer nos attentes pour éviter la déception

Même la personne censée vous connaître le mieux n’est pas à votre place.

Chacun de nous a une programmation différente, construite pas notre éducation, la société dans laquelle nous avons évolué et évoluons, nos expériences de vie. Chacun est unique et mérite d’être respecté en tant qu’individu.

Vous espérez que votre mari fasse le souper ce soir parce que vous avez eu une grosse journée et que vous vous sentez fatiguée ? Le meilleur moyen est de lui exprimer votre état et de lui demander s’il serait d’accord de se charger de cuisiner. Si vous vous contentez de supposer que, parce qu’il vous connaît bien, il devrait “voir” que vous avez besoin d’être déchargée ce soir, vous risquez la déception.

A l’occasion de ce défi bien-être no 50, ne faites pas de suppositions ! Durant une semaine, soyez attentif à toutes les suppositions que vous émettez et abstenez-vous en. L’exercice est conséquent, certes. Et il est libérateur.

Laissez ci-dessous un commentaire pour nous faire part de vos impressions. Que cela change-t-il pour vous de cesser de supposer ? Nous nous réjouissons de vous lire.

Pour être les premiers à découvrir nos prochains défis bien-être hebdomadaires, abonnez-vous à notre chaîne Youtube VeriGood et cliquez sur la petite clochette pour être averti de chaque publication.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •  
Be the First to comment.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code